Passer au contenu principal

BRF Global

Gérer la complexité du multicloud pour maximiser l'investissement

L'une des plus grandes entreprises de produits alimentaires au monde, BRF est présente dans plus de 117 pays et possède des marques emblématiques telles que Sadia, Perdigão et Qualy. Son objectif est d'offrir des produits alimentaires de qualité, toujours plus savoureux et pratiques, dans le monde entier. Sur la base d'engagements forts dans les domaines de la sécurité, de la qualité et de l'intégrité, BRF fonde sa stratégie sur une vision à long terme et vise à générer de la valeur pour ses 95 000 employés dans le monde et ses 330 000 clients.

Le défi commercial

Lorsque BRF a acquis de nouvelles entreprises, il a fallu que toutes les nouvelles infrastructures informatiques fonctionnent avec l'infrastructure informatique de BRF, mais la gestion et le suivi de plusieurs clouds privés et publics se sont avérés très complexes.

Transformation

Pour maîtriser sa complexité multicloud, BRF a fait appel à Kyndryl™, anciennement IBM Infrastructure Services, pour déployer Kyndryl Multicloud Management Platform et l'outil Kyndryl Cost and Asset Management. Actuellement, l'entreprise gère 20 000 coûts et actifs de clouds publics et privés de manière automatisée dans un seul tableau de bord consolidé.

Les résultats

20 000 actifs cloud transférés vers le logiciel Kyndryl Cost and Asset Management

1,6 million USD de coûts cloud gérés par mois en utilisant Kyndryl Multicloud Management Platform

Réduction de 85 % du délai de vérification des coûts cloud dans le service informatique

La complexité de la gestion de plusieurs clouds

Alors que les entreprises se transforment pour fonctionner plus rapidement et avec une plus grande agilité, de nouveaux défis se posent pour la gestion des infrastructures hybrides, en particulier lorsque plusieurs environnements cloud sont impliqués. De nombreux responsables informatiques réfléchissent à la manière de relever ces défis. Une étude récente indique que 67 % des organisations utilisent plusieurs fournisseurs de cloud public.

La gestion de la complexité des environnements hybrides multiclouds est l'un des principaux défis de la transformation digitale. Pour être encore plus précis, la capacité à surveiller et à gérer efficacement les opérations informatiques de bout en bout s'est avérée compliquée, puisque seuls 20 % des responsables informatiques interrogés indiquent qu'ils y parviennent correctement.

En adoptant un nouveau modèle d'exploitation du cloud, il est possible de concilier agilité et contrôle et d'ouvrir la voie à une gestion multicloud. Un modèle d'exploitation de cloud efficace peut fournir un accès aux services et aux outils à la vitesse dont les entreprises ont besoin, tout en maintenant le contrôle que nécessitent les équipes informatiques, notamment en termes de coût, d'utilisation et de performance. Grâce à une combinaison de services cloud managés et d'une plateforme de gestion multicloud ouverte et sécurisée qui tire parti de l'automatisation, les entreprises peuvent garantir la gouvernance, la conformité, la cohérence et la visibilité du cloud dans l'ensemble de l'environnement informatique tout en améliorant l'expérience de l'utilisateur final.

Le BRF est parvenu à mettre en œuvre un tel modèle de cloud. L'entreprise, qui est l'un des plus grands producteurs d'aliments frais et surgelés au monde, connaît une expansion internationale rapide. Et sa transformation grâce au cloud joue un rôle très important dans sa stratégie. « La transition vers le cloud de BRF a commencé en 2016, lorsque [Kyndryl, anciennement IBM Infrastructure Services] a livré notre premier projet de passage au cloud au Brésil », explique Robson Leal de Oliveira, architecte cloud chez BRF. « Nous avons transféré 100 serveurs de l'infrastructure sur site vers IBM Cloud. »

Mais en raison des réglementations en vigueur au Brésil, la société a dû se tourner vers le monde entier pour poursuivre son expansion. Aussi, en 2014, nous avons commencé à racheter des entreprises en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Les infrastructures informatiques de ces nouvelles entreprises devaient fonctionner de manière transparente avec l'infrastructure informatique de BRF. Le principal défi constituait à gérer la complexité du regroupement de plusieurs clouds privés et publics au sein d'un seul système.

« Nous devions procéder à une transformation technologique », explique M. Leal de Oliveira. « La technologie et les services cloud ont joué un rôle crucial. Ensuite, nous devions trouver un moyen de gouverner le coût et l'utilisation de plusieurs environnements cloud. » BRF avait migré plus de 70 % de ses applications vers le cloud. Mais avec des actifs dans Microsoft Azure et IBM Cloud, et dans le cloud privé avec VMware, BRF s'est rendu compte que ses processus manuels de suivi des coûts informatiques étaient chronophages et inefficients.

« Notre stratégie de gestion de notre environnement multicloud repose sur une stratégie « Cloud avant tout », explique M. Leal de Oliveira. « Nous voulions donc une solution qui centralise le suivi de nos actifs cloud à travers une seule interface pour réduire les coûts et accélérer la génération des factures internes. Nous avions besoin d'une solution suffisamment ciblée pour suivre les actifs au sein des différents services et centres de coûts, mais aussi suffisamment large pour suivre les coûts des clouds publics et privés dans le monde entier. Nous avons alors décidé d'utiliser l'application Cost and Asset Management de [Kyndryl] Multicloud Management Platform. »

« Avec l'outil Cost and Asset Management, nous pouvons gérer et voir tous les coûts et actifs de nos cloud public et privé de manière automatisée dans un seul tableau de bord consolidé. »
- Robson Leal de Oliveira Architecte cloud, BRF Global
 

Une seule plateforme pour optimiser les coûts

Pour maîtriser sa complexité multicloud, BRF a participé à un atelier de trois jours avec Kyndryl, en utilisant les méthodologies Design Thinking. Ensemble, ils ont recensé les problèmes de gestion du cloud de BRF et ont élaboré un plan qui donne à l'entreprise une visibilité permanente sur ses actifs cloud et sur les coûts actuels et prévus.

C'est là que Kyndryl Multicloud Management Platform entre en jeu. « L'outil Cost and Asset Management nous permet de gérer et de visualiser l'ensemble des coûts et des actifs liés au cloud public et privé de manière automatisée, dans un tableau de bord consolidé unique », explique M. Leal de Oliveira. « Ainsi, nous avons pu recentrer l'entreprise sur une prise de décisions avisées. Désormais, nous pouvons suivre les coûts et les comparer aux budgets mensuels. Nous pouvons aussi voir nos dépenses prévisionnelles pour le cloud pour les mois à venir. Grâce à cette visibilité permanente, nos responsables des opérations informatiques et du service financier peuvent maximiser nos investissements informatiques. »

Par exemple, l'outil Cost and Asset Management peut identifier un actif par fournisseur de services, domaine d'activité, environnement, application, région commerciale ou centre de coûts. Ainsi, les responsables financiers de l'informatique de BRF peuvent réduire les délais de consolidation et de distribution des coûts des services dans l'ensemble de l'organisation. L'entreprise peut également visualiser les dépenses en monnaie locale, grâce à une fonction de conversion des devises.

Et en plus, la solution de Kyndryl montre l'utilisation des actifs par rapport à leur coût. « Nous utilisons une carte de densité pour prendre des décisions stratégiques concernant la suppression des ressources sous-utilisées ou l'investissement dans des systèmes plus rentables en fonction des besoins », ajoute M. Leal de Oliveira.

Une visibilité et un contrôle sans précédent

BRF a tiré des avantages considérables de sa capacité à gérer sa complexité multicloud. Sa stratégie cloud lui permet de connecter facilement les infrastructures informatiques des entreprises qu'elle a acquises à sa propre infrastructure dans un format standardisé et automatisé. L'entreprise a également rationalisé la manière dont elle prédit les écarts éventuels du coût des actifs.

« Avant d'utiliser l'outil Cost and Asset Management, nous gérions les coûts et l'utilisation du cloud avec un processus manuel qui était long et fastidieux », souligne M. Leal de Oliveira. « La solution [Kyndryl] automatise ce processus, et toutes les données se trouvent dans un seul emplacement et sont accessibles depuis une seule console. Notre équipe informatique a ainsi plus de temps, et peut donc prendre de meilleures décisions, et innover davantage pour l'entreprise. C'est un énorme progrès. »

Depuis l'entrée en service de la solution Kyndryl Cost and Asset Management il y a un an, BRF a intégré 20 000 actifs cloud dans l'outil. Cela se traduit par une gestion mensuelle d'environ 1,6 million de dollars de ses coûts de cloud à l'aide de Kyndryl Multicloud Management Platform. En outre, l'entreprise a réduit de 85 % le délai de consolidation, de distribution et de vérification des coûts des services dans l'ensemble de son département informatique, qui est passé de quelques jours à quelques semaines.

La visibilité et le contrôle accrus permettent d'améliorer la gestion et l'efficacité, ce qui ouvre la voie à de futurs investissements. BRF prévoit de se développer au Moyen-Orient et en Asie. Sur le plan technologique, l'entreprise envisage de transformer ses usines en utilisant la conteneurisation, DevOps et les services de sauvegarde et de résilience.

« Par exemple, nous travaillons actuellement avec l'équipe Kyndryl pour utiliser Kubernetes et d'autres solutions de cloud, afin de déployer divers assistants conversationnels et d'automatiser notre production », conclut M. Leal de Oliveira. C'est enthousiasmant de voir de nouvelles régions géographiques participer à cette initiative fructueuse et de constater que la transformation technologique s'étend aux premières lignes de la gestion informatique. Nous avons travaillé ensemble à la réussite  de nombreux projets au cours des huit dernières années ; c'est un excellent partenariat. »